Forum de la guilde Genus Gorgonis sur Elder Scrolls Online
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les chansons d'Arnvald le barde.

Aller en bas 
AuteurMessage
Deaklan

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 09/04/2014
Age : 24
Localisation : Pacte de Cœurébène

MessageSujet: Les chansons d'Arnvald le barde.   Sam 12 Avr - 1:02

Bien l'bonjour, camarades !

< S'installe confortablement sur sa chaise et croise les pieds sur la table >

Vous n'devinerez jamais quelle merveilleuse idée j'ai eu ! Embrasser un canard, certes ; mais autre chose de tout aussi excitant ! Je vais pousser la chansonnette rien qu'pour vous ! Mais attention, doucement hein, je ne voudrai pas qu'elle se fasse mal en tombant.
Je vous propose donc quelques unes de mes chansons faites moi-même à la sueur de ma bière, et ça m'irait droit au cœur que vous disiez c'que vous en pensez !

P.S. : Étant nouveau, je ne peux poster les vidéos qui vont avec. je note donc les chansons originales respectives aux parodies. Libre à vous de les écouter en même temps que les parodies !

1. Le monde du barbare → Barbie girl de Aqua
2. Anti-elfique → Antisocial de Trust
3. Patrie de glace → The islander de Nightwish
4. Le soigneur nul → Tu trouveras de Natacha Saint-Pierre
5. Le loup de Bordeciel → Le chemin de Kyo
6. Bière de miel → Toi mon amour de Marc lavoine
7. Les elfes massacrés → Jeune et con de Saez
8. Les gueux interdits → L'aigle noir de Barbara
9. La dure journée → Travailler c'est trop dur de Julien Clerc
10. L'amour de l'ennemi → Besoin de rien envie de toi de Peter & Sloane
11. Petit Mammouth → Petite Marie de Francis Cabrel
12. Il faut sauver le rôliste Ryan → Ne me quitte pas de Jacques Brel
13. Falmer Hallelujah → Hardrock Hallelujah de Lordi
14. Le mendiant malchanceux → La parisienne de Marie-Paule Belle
15. Le client soûlard → Drunken sailer (chanson populaire maritime)

Le monde du barbare.

Moi, j'suis un barbare, dans un monde de brute
La vie d'Nordique, c'est fantastique
J'met mes pieds où j'veux, dans la gueule c'est bien mieux
Transpiration, gaffe à vous les poltrons
J'fais la bagarre dans tout les bars

Moi, j'suis un barbare, dans un monde de brute
La vie d'Nordique, c'est fantastique
J'met mes pieds où j'veux, dans la gueule c'est bien mieux
Transpiration, gaffe à vous les poltrons

Moi j'aime bien boire d'la bière, en foutre tout plein par terre
Abîmer les serpillières de la tavernière
T'es ma bière, j'te préfère, à toutes ces mégères
A ces femmes, et leurs peines, qui me mettent en colère
T'es ma blonde, tu pétilles, dans ton fût : "Je frétille"

Moi, j'suis un barbare, dans un monde de brute
La vie d'Nordique, c'est fantastique
J'met mes pieds où j'veux, dans la gueule c'est bien mieux
Transpiration, gaffe à vous les poltrons

J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ah-ah-ah-aïe)
J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ouïe-ouïe-ouïe, ouïe-ouïe-ouïe)
J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ah-ah-ah-aïe)
J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ouïe-ouïe-ouïe, ouïe-ouïe-ouïe)

Quand j'suis dans Tamriel et qu'il y a du bordel
J'sors ma hache, si fidèle, pour tuer d'la donzelle
Pleine de sang, de leur panse, je trouve ça très marrant
Et leurs têtes, virevoltantes, c'est trop tordant
Ton métal, qui reluit, brillera toute la nuit
Ton métal, qui reluit, brillera toute la nuit

J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ah-ah-ah-aïe)
J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ouïe-ouïe-ouïe, ouïe-ouïe-ouïe)
J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ah-ah-ah-aïe)
J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ouïe-ouïe-ouïe, ouïe-ouïe-ouïe)

Moi, j'suis un barbare, dans un monde de brute
La vie d'Nordique, c'est fantastique
J'met mes pieds où j'veux, dans la gueule c'est bien mieux
Transpiration, gaffe à vous les poltrons

Moi, j'suis un barbare, dans un monde de brute
La vie d'Nordique, c'est fantastique
J'met mes pieds où j'veux, dans la gueule c'est bien mieux
Transpiration, gaffe à vous les poltrons

J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ah-ah-ah-aïe)
J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ouïe-ouïe-ouïe, ouïe-ouïe-ouïe)
J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ah-ah-ah-aïe)
J'fais la bagarre dans tout les bars
(Ouïe-ouïe-ouïe, ouïe-ouïe-ouïe)

▬▬▬▬▬

Anti-elfique.

Tu forges toute ta vie pour payer une bière banal
Tu masques ton visages aux Elfes doctrinales
Tu oublies ce bon héros sous leurs bottes de bourreau
Les gens ne le prient plus, il faut l'oublier déjà
Tu voudrais dialoguer sans devenir déloyal
Impossible d'avancer avec ces pro-colonial
Tu aimerais donner des yeux à la justice
Impossible de dire Talos sans sombrer dans l'abysse

Anti-elfique, tu perds ton sang froid
Repense à la guerre contre ces immondices
Anti-elfique, tout ça pour des années d'artifices
Assez, le temps perdu qu'on ne rattrape plus

Écraser leurs oreilles est devenu ton passe-temps
En te révoltant, tu deviens très gênant
Dans ton désespoir, il reste un peu d'espoir
Celui de voir les gens l'vénérer par milliard
Mais cesse de faire le point, serre plutôt les poings
Sors sale mauviette, ta conduite est trop parfaite
Et même les aïeul, d'ors et déjà, on est plus seul
Ceux qu'hier te raillaient, aujourd'hui t'acclameraient

Anti-elfique, tu perds ton sang froid
Repense à la guerre contre ces immondices
Anti-elfique, tout ça pour des années d'artifices
Assez, le temps perdu qu'on ne rattrape plus

Qu'on ne rattrape plus

Tu forges toute ta vie pour payer une bière banal
Tu masques ton visages aux Elfes doctrinales
Tu oublies ce bon héros sous leurs bottes de bourreau
Les gens ne le prient plus, il faut l'oublier déjà
Tu voudrais dialoguer sans devenir déloyal
Impossible d'avancer avec ces pro-colonial
Tu aimerais donner des yeux à la justice
Impossible de dire Talos sans sombrer dans l'abysse

Anti-elfique, tu perds ton sang froid
Repense à la guerre contre ces immondices
Anti-elfique, tout ça pour des années d'artifices
Assez, le temps perdu qu'on ne rattrape plus

Qu'on ne rattrape plus, qu'on ne rattrape plus, qu'on ne rattrape plus

Anti-elfique, Anti-elfique, Anti-elfique, Anti-elfique,Anti-elfique, Anti-elfique, Anti-elfique, Anti-elfique

▬▬▬▬▬

Patrie de glace.

Tu étais déjà vielle
avant que l'Homme soit né
Tu es si belle
Avec tes vallons enneigés
Les saisons sont pareils
Tu ne changeras jamais
Gloire aux héros éternelles
Que tu nous as enfanté

Tes mers gelées dont
Les bannis ont peur
Nous montres un monde
Inconnu de terreur
Dans tes grandes montagnes
Refuges des trappeurs
Tu y abrites de ta poigne
Les secrets de ton coeur

Tu es notre mère Bordeciel
La lumière au bout du monde
Gris sera ton ciel
A jamais berceau des dragons

Les Hommes t'ont foulé
Et tu les as acceuilli
Tu es devenu un havre de paix
Pour eux contre leurs ennemis
Les jarls dans leur fort
Et les grises-barbes dans leur tour
Tu as lié nos sorts
Et nous t'aimons pour toujours

Oh,
Toi qui n'a pas d'age
Qui se nourri de nos morts
Lors des saisons d'abattage
Offre-nous une récolte d'or
Les navires sont à l'eau
Les charrues dans les champs
Les vaches nous donnent des veaux
Les femmes, des hommes de camps

Tu es notre mère Bordeciel
La lumière au bout du monde
Gris sera ton ciel
A jamais berceau des dragons

▬▬▬▬▬

Le soigneur nul.

Comme tout le monde j'ai des défauts
J'ai pas toujours les soins qu'il faut
Mais si tu agonises dans ton sang
Tu trouveras dans mes incantations
Toute la magie de survivre

Même s'il y a de la baston
Des "barbares" un peu grognons
Malgré mes paroles malhabiles
Tu trouveras dans mes incantations
La volonté de battre ces débiles

Tu survivras...
De tes blessures et tes faiblesses
Celles que tu n'avoues qu'à demi-mot
Tu survivras...
Malgré toutes mes maladresses
Et des gourdes plus qu'il n'en faut
J'ai tellement peur que tu y restes
Sache que si j'en use toujours trop
Tu survivras...
C'est pour qu'dans la guerre
Tu y restes, tu y restes

Tu y restes

Il y en a un autre qui t'soignera
Professionnel,
Plus fort que moi
Je lui laisserai bien sûr la place
Quand tu jugeras, compagnon
Jugeras que je ne suis qu'une masse

Ces soins t'endurcit de tout,
Des illusions, des mauvais coups
Si j'n'ai pas su te faire survivre
Sache qu'il y a dans ma passion
Un tas d'soin pour t'faire revivre

Tu survivras...
De tes blessures et tes faiblesses
Celles que tu n'avoues qu'à demi-mot
Tu survivras...
Malgré toutes mes maladresses
Et des gourdes plus qu'il n'en faut
J'ai tellement peur que tu y restes
Sache que si j'en use toujours trop
Tu survivras...
C'est pour qu'dans la guerre
Tu y restes, tu y restes

▬▬▬▬▬

Le loup de Bordeciel.

Reste bien là, planqué dans la pénombre
A la terreur de leur grand nombre
Les pattes plongées dans leurs ombres

Ils te regardent, dans leurs larges heaumes
Fermes et sûr de leurs intentions
Ils ne changeront jamais, tous des monstres

Tu as parcouru des chemins
Tu as tenu tes distances
Et tu les hais, jusqu'à tes crocs
Ces dépeceurs
Tu as parcouru les chemins
Tes frères sont morts en silence
Et tu les pleures, de tout ton corps
A cause des dépeceurs, encore

Ils vivent dans des maisons de pierre
A moitié rempli de vos peaux
Sans s'arrêter leurs forces montent

Tu es un fantôme sans regard
Tu es étrange à leurs coeurs
Mais qu'ils regardent, leurs étranges moeurs

Tu as parcouru des chemins
Tu as tenu tes distances
Et tu les hais, jusqu'à tes crocs
Ces dépeceurs
Tu as parcouru les chemins
Tes frères sont morts en silence
Et tu les pleures, de tout ton corps
A cause des dépeceurs, encore

▬▬▬▬▬

Bière de miel.

Toi mon amour toi qui pèse bien lourd mon amour
Est-ce que tu me soûles toujours pour toujours
Moi je ne bois qu'avec toi dans les bourgs
Je ne pense qu'à ça tout les jours
Moi qui vacille à tout les coups mon amour

Sur une seule mousse, seul mot de toi, je vomis déjà ah ah ah
Avant toi j'étais plus sobre que ça, tu ne me manquais pas plus que ça

A nos délires, à nos baston et nos gueules de bois
Même si on est pas frais tout les jours
Mon gosier te réclame mon amour
Mon foie se noie bien sûr tout les jours
Moi qui vacille à tout les coups mon amour

Sur ton fût, seulement à toi, je me plonge en éclat ah ah ah
Avant toi j'étais plus sobre que ça, tu ne me manquais pas plus que ça

Toi mon amour toi qui pèse bien lourd mon amour
Est-ce que tu me soûles toujours pour toujours

Sur une seule mousse, seul mot de toi, je vomis déjà ah ah ah
Avant toi j'étais plus sobre que ça, tu ne me manquais pas plus que ça
Avant toi j'étais plus sobre que ça, tu ne me manquais pas plus que ça

Toi mon amour toi qui pèse bien lourd mon amour
Est-ce que tu me soûles toujours pour toujours

▬▬▬▬▬

Les elfes massacrés.

Encore un Elfe se lève sur le champ de la violence
Un arc, repris doucement par cette Elfe
Il tente de foncer dans le tas comme toujours
Ils sont mille morts ce soir
Mais lui il s'en fou
Il se battra par espoir
Jusqu'au levé du jour

Encore, encore un soirée où la jeunesse elfique
Encore, elle va pleurer puisqu'elle a perdu ses parents
Alors nous on va danser, sur les cadavres de ces pathétiques
Pour que demain ces hautains nous jouent encore un mauvais tour

Puisqu'on est rustre c'est mieux
Puisqu'ils sont mous et pieux
Puisqu'ils nous emmerdent avec leur thé infecte
Et que nous on s'en fou
Puisqu'on est toujours soûl
Content d'être dans la boue
Puisqu'un jour je sais que les barbares gagneront contre tout leurs tabous
Tout leurs tabous, tous leurs tabous...

Encore un Elfe se lève sur le champ de la violence
Mais ton arc est déjà cassé, mon Elfe
Tu vas recevoir un sacré danse
Comme toujours, ils sont des milliers ce soir et ce sont tous des casse-cou
Vous pensez qu'on va vous suivre, gaillard ? Chercher l'amour ?

Encore, encore une soirée où la jeunesse elfique
Encore, elle va bien s'effrayer avec leurs membres
Vite massacrés et déchiquetés
Oh ouais !
Si on fonce ce sera mieux

Puisqu'on est rustre c'est mieux
Puisqu'ils sont mous et pieux
Puisqu'ils nous emmerdent avec leur thé infecte
Et que nous on s'en fou
Puisqu'on est toujours soûl
Content d'être dans la boue
Puisqu'un jour je sais que les barbares gagneront contre tout leurs tabous
Tout leurs tabous, tous leurs tabous...

Encore un Elfe se lève sur le champ de la violence
Mais il a perdu ses rêves, il s'occupera plus d'ses plantes
Il sait qu'il rejoindra les milliards

Encore un Elfe se lève sur le champ de la violence
Mais ton arc est déjà cassé, mon Elfe
Tu vas recevoir un sacré danse
Comme toujours, ils sont des milliers ce soir
Et tous des casse-cou
Tu crois qu'on va te suivre, gaillard ?
Chercher l'amour ?

▬▬▬▬▬

Les gueux interdits.

Dans un bourg plongé dans la nuit
Dans un bar je m'étais assoupi
Quand soudain, apparaissant comme un aigle
Et me fixant au comptoir
Surgit un barbare noir

Lentement, les muscles bien saillant
Lentement, je le vis transpirant
Près de moi, dans cette grande taverne
Tel que guider par Talos
Le barbare vint de pied ferme

Il avait les yeux d'un bleu profond
Et un cul haut et bien rond
Son visage, rayonnant et brillant
Portait une longue barbe
Ornée d'or et d'argent

De sa main, il a touché la mienne
Dans ma bière, il a versé la sienne
C'est alors que j'ai su de suite
Ce bel homme musclé
Je le posséderai

Rugit l'homme, rugit, aime-moi
Les Nordiques sont fils de Bordeciel
Mais nous deux, ce n'est pas pareil
Notre histoire ils la haïssent
C'est étrange, c'est étrange

Finalement, ils nous ont démasqué
Finalement, ils nous ont torturé
Finalement, destinés au bûcher
Êtres aimant mal
Et monstres à leur yeux

Le désespoir, dans un craquement de paille
Prit la place de notre amour par bataille

Un instant, je le vis une fois
Une larme, ou peut-être un sourire
J'avais froid, malgré touts ce bois
Ses cheveux, volaient dans le feu
Le chagrin installé dans ses yeux

Dans un bourg plongé dans la nuit
Dans un bar je m'étais assoupi
Quand soudain, apparaissant comme un aigle
Et me fixant au comptoir
Surgit un barbare noir

▬▬▬▬▬

La dure journée.

Faire la paix c'est trop dur
Et les elfes c'est trop moche
Rester sobre comme un con
C'est qué'qu'chose j'peux pas faire

Chaque jour que moi j'vis
On m'demande de quoi j'vis
J'dis que j'vis pour la guerre
Avec en main une bière

Je prend ma grande hache
Et je monte sur mon cheval
Je pars dans les campagnes
Pour massacrer tout ces bougres

Faire des rimes c'est trop dur
Et les Kahjits c'est trop cloche
Rester sobre comme un con
C'est qué'qu'chose j'peux pas faire

Chaque jour que moi j'pille
On m'demande pourquoi j'pille
J'pille parce que c'est facile
Et qu'vous savez rien y faire

Je prend une bonne masse
Celles-là qui écrasent
J'prend tout c'qui dépasse des ch'mises
Pour un jeu de réflexe

Chaque parole que moi j'dis
On m'demande pourquoi j'crie
J'hurle que j'crie pour répondre
Et rependre la terreur

J'prend un couple d'épée
Et j'e monte sur mon cheval
Je traverse les parages
Pour faucher tout c'que j'croise

▬▬▬▬▬

L'amour de l'ennemi.

Nordique:
Regarde, le jour se lève
Dans la misère du champ d'guerre
Elfe:
Tu me fais vivre
Un vrai cauchemar
De toutes les couleurs

Ensemble:
La haine contre toi, la mort sur toi
Comme jamais j'ai maudit une personne
Tu vois mon poings
C'est à ta face qu'il ressemble
La haine contre toi, la mort sur toi
Comme le rouge coulant des corps
Tu sais notre amour
C'est à Vvardenfell qu'il ressemble
La haine contre toi, la mort sur toi
La mort sur toi

Elfe:
J'tire, avec mon arc
Quand tu m'fracasses
J'le sens pas bien
Nordique:
Baisse-toi, un pieux dans les fesses
un pieux en pierre
Tu t'f'ras pas la belle
Elfe:
Le jour se lève
Ensemble:
Mais on s'tapeuh !
La haine contre toi, la mort sur toi
Comme jamais j'ai maudit une personne
Tu vois mon poings
C'est à ta face qu'il ressemble
La haine contre toi, la mort sur toi
Comme le rouge coulant des corps
Tu sais notre amour
C'est à Vvardenfell qu'il ressemble
La haine contre toi, la mort sur toi
La mort sur toi

La haine contre toi, la mort sur toi
Comme jamais j'ai maudit une personne
Tu vois mon poings
C'est à ta face qu'il ressemble
La haine contre toi, la mort sur toi
Comme le rouge coulant des corps
Tu sais notre amour
C'est à Vvardenfell qu'il ressemble
La haine contre toi, la mort sur toi
La mort sur toi

▬▬▬▬▬

Petit mammouth.

Petite mammouth, j'aime te voir
Parc'qu'avec tes petits ivoires
Ton pelage béni
Tu as recouvert sur ma vie
Des milliers de soleils

Petite furie, je me bats pour toi
Pour que dans dix milles ères de ça
On se retrouve bien mieux
Sous un Bordeciel aussi pluvieux
Que tes milliers de mamelles

Je viens des plaines et les géants entr'eux
Ne parlent que de toi
Moi ton gardien qui fait jouer ses mains
Sur un gourdin en bois
De notre amour plus fort que les murs des bourgs

Petite mammouth, j'entend tes cris
Sous une pluie de flèche
Venus des aventuriers sans répit sans merci
Dont j'écrase la cabèche

Petite furie, tu hais notre vie
Tu veux garder tout tes poils
Au soleil masqué, moi tout mon corps pali
Et mes yeux pleurent de froid

Je viens des plaines et les géants entr'eux
Ne parlent que de toi
Moi ton gardien qui fait jouer ses mains
Sur un gourdin en bois
De notre amour plus fort que les murs des bourgs

Dans la pénombre de l'ennemi
Petite mammouth, reste près d'moi
Je n'attend que ta fourrure pour me chauffer
Dans la pénombre de l'ennemi
Petite mammouth, reste près d'moi
Je n'attend que ta fourrure pour me chauffer

Je viens des plaines et les géants entr'eux
Ne parlent que de toi
Moi ton gardien qui fait jouer ses mains
Sur un gourdin en bois
De notre amour plus fort que les murs des bourgs

▬▬▬▬▬

Il faut sauver le rôliste Ryan.

Ne nous quitte pas
Ne pas t'oublier
Rien peut s'oublier
Tu t'enfuis déjà
Est-ce fini ton temps
Tes songes défendus
Tout ce temps perdu
A savoir comment
Épuiser tes heures
De combats adroits
Tes cartes en carquois
Aviser par le meneur

Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas

Moi je t'offrirai
Des dés à vingt faces
Venu de pays
Où ça ne se vend pas
Je construirai des maquettes
Même si mon portefeuille est mort
Pour couvrir ton corps
D'or et de victoire
J'érigerai un domaine
Où l'aventure sera loi
Où le mode expert sera roi
Où tu pourras être elfe

Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas

Je t'inventerai
Une langue insensée
Que tu comprendras
Je te parlerai
De ces items-là
Qui ont le pouvoir
De tout embraser
Je te raconterai
L'histoire de ce roi
Mort de n'avoir pas
Pu te sacrer

Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas

On a vu souvent
Rejaillir le feu
d'un ancien volcan
Par un anneau trop vieux
Il est paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus d'exp'
Qu'un meilleur donjon
Et quand vient le soir
Pour que notre faim s'en va
Le coca et les chips
Ne s'épousent-ils pas ?

Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas

Tu va mieux jouer
Je n'vais plus parler
Je me cacherai là
A te regarder
Avancer et tenir
Et t'écouter
Hurler et maudire
Laisse-moi devenir
Le coéquipier de ta carte
Le coéquipier de ton main
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas
Ne nous quitte pas

▬▬▬▬▬

Falmer Hallelujah.

Falmers, hallelujah !
Falmers, hallelujah !
Falmers, hallelujah !
Falmers, hallelujah !

Nos faces vous laissent béant
et vous foutent les chocottes
Fous sont les gens
venus dans nos grottes

Nos champignons sont luisants
Nos murs sont des organes
Allez soyez partant
Votre souffrance, on en est fan

Tout c'qu'on veut c'est se repaître
Et régner en maître
Se venger de tout les dwemers
Enfin, faut bien admettre
On aura les traîtres
Adieu saletés de Nordique

Les ombres apportent réconfort
Au Falmers, hallelujah
Deadra et Aedra tous
N'osent pas nous nuir
Les ombres apportent réconfort
Au Falmers, hallelujah
A notre caractère si cruel et pourri

Pour tout nos ancêtres
Nous nous vengerons
Dans la cécité, fort nous resterons
Dans cette vie de chagrin
C'est qui ose, gagne
Vous verrez les rampants devenir les suzerains

Tout c'qu'on veut c'est se repaître
Et régner en maître
Se venger de tout les dwemers
Enfin, faut bien admettre
On aura les traîtres
Adieu saletés de Nordique

Les ombres apportent réconfort
Au Falmers, hallelujah
Deadra et Aedra tous
N'osent pas nous nuir
Les ombres apportent réconfort
Au Falmers, hallelujah
A notre caractère si cruel et pourri

Pâle est ma peau
Je n'ai plus de cheveux
Mes yeux en pruneaux
J'ne suis jamais joyeux
J'suis p't-être bien moche
Mais ta fin est proche

J'te laisse avec les chaurus
Alors bonne chance

Falmers, hallelujah !
Falmers, hallelujah !
Falmers, hallelujah !
Falmers, hallelujah !

Les ombres apportent réconfort
Au Falmers, hallelujah
Deadra et Aedra tous
N'osent pas nous nuir
Les ombres apportent réconfort
Au Falmers, hallelujah
A notre caractère si cruel et pourri

Falmers, hallelujah !
Falmers, hallelujah !

▬▬▬▬▬

Le mendiant malchanceux.

Lorsque je suis arrivé à Aubétoile
J'aurai voulu acheter une hache fatale
Mais je ne jouais pas, je ne travaillais pas
Et je ne lisais pas de texte
Je suis beaucoup trop pauvre, ça me vexe

Au moins je ne suis pas impérial
C'est génial, c'est génial
Je ne suis qu'un mendiant
C'est navrant, c'est navrant
Aucune sorcellerie
Ça m'ennuie, ça m'ennuie
Pas la moindre promotion
Je ne suis pas dans la garnison

Je ne suis pas végétarien
Ça c'est bien, ça c'est bien
Je n'ai pas assez d'argent
C'est chiant, c'est chiant
Je me suis fait arrêter
Par pitié, par pitié
Ils vont me donner aux loups-garous
C'est tabou, c'est tabou
Je sens que je vais rester mendiant
Et pour longtemps, et pour longtemps

▬▬▬▬▬

Le client soûlard.

Qu'est-c'qu'on va faire de c't'homme si sobre
Qu'est-c'qu'on va faire de c't'homme si sobre
Qu'est-c'qu'on va faire de c't'homme si sobre
Et ce dès le matin, ouais !

Allez, toutes les chopes en l'air
Allez, toutes les chopes en l'air
Allez, toutes les chopes en l'air
Et ce dès le matin !

Donnons-lui un bon fût d'bière à c't'homme
Donnons-lui un bon fût d'bière à c't'homme
Donnons-lui un bon fût d'bière à c't'homme
Et ce dès le matin, ouais !

Allez, toutes les chopes en l'air
Allez, toutes les chopes en l'air
Allez, toutes les chopes en l'air
Et ce dès le matin !

Il ira voir la fille du patron si jolie
Il ira voir la fille du patron si jolie
Il ira voir la fille du patron si jolie
Et ce dès le matin, ouais !

Allez, toutes les chopes en l'air
Allez, toutes les chopes en l'air
Allez, toutes les chopes en l'air
Et ce dès le matin !

Et tous feront la bagarre dans la taverne
Et tous feront la bagarre dans la taverne
Et tous feront la bagarre dans la taverne
Et ce dès le matin, ouais !

Allez, toutes les chopes en l'air
Allez, toutes les chopes en l'air
Allez, toutes les chopes en l'air
Et ce dès le matin, OUAIS !

_________________
« La logique vous conduira d’un point A à un point B, l’imagination et l’audace vous conduiront où vous le désirez » – Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellynael
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 28/03/2014
Localisation : Asile psychatrique!

MessageSujet: Re: Les chansons d'Arnvald le barde.   Lun 14 Avr - 14:08



Le monde du barbare >>>



Anti-elfique >>>



Patrie de glace >>>



Le soigneur nul >>>



Le loup de Bordeciel >>>



Bière de miel >>>



Les elfes massacrés >>>



Les gueux interdits (c'est pour la version que je l'ai choisi pas pour les images!)>>>



La dure journée >>>



L'amour de l'ennemi (l'image est trop!)>>>



Petit Mammouth >>>



Il faut sauver le rôliste Ryan >>>


Falmer Hallelujah >>>



Le mendiant malchanceux >>>


Le client soûlard >>>



Et voilààààà, maintenant on peut mettre les paroles sur de la musique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genus-gorgonis.guildmmorpg.com
Deaklan

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 09/04/2014
Age : 24
Localisation : Pacte de Cœurébène

MessageSujet: Re: Les chansons d'Arnvald le barde.   Lun 14 Avr - 15:44

Ah ah, peut-être ferai-je la prochaine fois une chanson en l'honneur de la guilde !

_________________
« La logique vous conduira d’un point A à un point B, l’imagination et l’audace vous conduiront où vous le désirez » – Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellynael
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 28/03/2014
Localisation : Asile psychatrique!

MessageSujet: Re: Les chansons d'Arnvald le barde.   Lun 14 Avr - 15:49

Et bien! Elle ferait peut être peur à ceux qui ne sont pas dedans mais nous elle nous ferait chaud au cœur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genus-gorgonis.guildmmorpg.com
Deaklan

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 09/04/2014
Age : 24
Localisation : Pacte de Cœurébène

MessageSujet: Re: Les chansons d'Arnvald le barde.   Lun 14 Avr - 15:51

Ces chansons datent d'un an. A l'époque j'étais pro-nordique et dans une mentalité de bourrin. D'autant plus que la plupart ne peuvent être utilisées vu qu'elles sont faites à l'époque de Elder Scrolls V.
Si je venais à en refaire maintenant, sûr qu'elles seraient moins... Barbare.

_________________
« La logique vous conduira d’un point A à un point B, l’imagination et l’audace vous conduiront où vous le désirez » – Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellynael
Admin
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 28/03/2014
Localisation : Asile psychatrique!

MessageSujet: Re: Les chansons d'Arnvald le barde.   Lun 14 Avr - 15:54

Je les trouve très bien comme cela. Quand je disais peur je parlais des membres qui n'appartiennent pas à notre maison de fous et qui pourrait trouver ton ode déroutante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genus-gorgonis.guildmmorpg.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chansons d'Arnvald le barde.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chansons d'Arnvald le barde.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ces chansons qui nous font du bien ...
» Chansons guerre civile espagnole
» [Parodies] Les chansons Dofusiennes
» [Révélations mises sous spoil] Arianna Barde (Discussions et images)
» Découverte de certaines chansons d'Antoine Daniel !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genus Gorgonis :: Taverne du Bout du Monde :: Les récits au coin du feu (Rp)-
Sauter vers: